La police japonaise a arrêté 5 personnes impliquées dans un trafic d’organes, organisé par un groupe mafieux (yakuza)

__

Toshinobu Horiuchi, un médecin de 55 ans souffrant d’insuffisance rénale, a rencontré la femme d’un yakuza qui lui a promis de lui trouver un donneur de rein pour 10 millions de yens (125 000 dollars). Toshinobu Horiuchi a alors été présenté à un ancien ganster de 48 ans supposé être le donneur. Au Japon, les donneurs d’organes devant être membres de la famille du receveur, même de façon éloignée, les papiers du donneur ont été falsifiés. Toutefois, les yakuzas ayant réclamé 10 millions de yens supplémentaires, l’accord a échoué.

 

Toshinobu Horiuchi a finalement adopté un jeune homme de 20 ans qui lui a donné son rein. La police enquête pour savoir s’il a payé ce dernier pour cela, mais le jeune homme a disparu.

 

Cette affaire montre que les strictes directives régissant le don d’organes au Japon sont contournées. D’après le journal Mainichi Shimbun, la mafia organisant ce marché noir recrutent, via des usuriers, des personnes lourdement endettées pour donner leurs organes. Pour effectuer le don suivant les conditions de la loi, adoptions et mariages frauduleux sont des tactiques courantes.

 

Bioedge (Michael Cook) 24/06/11

__

Anúncios

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s

%d blogueiros gostam disto: